Sign in / Join

Comment se nomme la peur du noir ?

Dans l'enfance, nous pouvions parfois ressentir de l'anxiété en restant seuls dans l'obscurité. Nous essayons toujours de chercher la lumière, car nous craignons qu'une bête se cache derrière la garde-robe ou sous le lit. Cependant, chez certaines personnes, cette peur persiste pendant le développement jusqu'à l'âge adulte.

Pourquoi avons-nous peur du noir ?

A lire également : 3 raisons de choisir des vêtements pour bébé en coton bio

L' obscurité provoque un sentiment de danger chez beaucoup d'entre nous. Cette sensation nous oblige à tourner constamment dans la rue, comme si quelqu'un qui se cache dans l'obscurité nous cherchait à chaque pas. Dans la plupart des cas, c'est notre subconscient qui provoque en nous cette peur irrationnelle. Notre subconscient essaie de nous protéger dans certaines situations, qui se manifeste dans la perception d'un sentiment de danger, bien que dans certains cas, il se produit à un moment inadéquat ou dans un endroit inadéquat. Si la peur du noir dérange la vie quotidienne du sujet, on peut parler d'achluophobie.

Quelle est l'origine de l'ahluophobie ?

A découvrir également : Quelle couleur de collants ?

Comme mentionné précédemment, c'est une peur irrationnelle des ténèbres. Cela peut être dû à un traumatisme associé à un événement passé. Par exemple, si une personne a été attaquée dans la rue la nuit, cette situation peut conduire au développement de l'achluophobie. Chaque fois que son subconscient sent que la situation est susceptible de se reproduire, il provoque un sentiment d'anxiété extrême avec achluophobie chez l'individu.

De plus, la nuit était toujours associée aux ténèbres, c'est-à-dire à la présence d'êtres méchants (sorciers, esprits, vampires, loups-garous,...). Les religions et les croyances sont également des facteurs importants qui peuvent influencer l'émergence de l'obscurité. L'influence des médias dans les documentaires (chasse aux esprits, extraterrestres) nourrit également l'imagination collective. Notez que la réactivité de chaque individu aux influences extérieures est différente. Plus les croyances de l'individu sont fortes, plus son subconscient réagit lorsque la situation dangereuse est imminente. Le monde devient donc une menace permanente pour les personnes souffrant d'achluophobie.

L' insécurité causée par l'obscurité conduit à un sentiment de perte de contrôle chez certaines personnes. Cela concerne particulièrement les personnes anxieuses. En effet, la nuit peut anéantir tous nos repères et changer radicalement notre vision du monde, ce qui affectera notre sentiment de sécurité. Par exemple, dans certains pays d'Afrique australe, des hordes de bandits attaquent la nuit des villages qui pillent tout ce qui se trouve sur leur chemin, terrorisant les villageois. Achluophobie peut se produire dans certains de ces villageois, et à la tombée de la nuit des bandits teétanite à eux jusqu'à le point où la nuit à chaque fois devient insupportable pour vivre physiquement et surtout psychologiquement.

Comment l'ahluophobie se manifeste ?

Certains signes peuvent nous dire :

  • L' apparition de palpitations et de pensées négatives à la tombée de la nuit.
  • Peur d'être confronté à quelque chose qui pourrait nous nuire dans l'obscurité (bandits, tueurs en série).
  • Peur de se voir face avec une créature surnaturelle (fantôme, monstre, sorcier)
  • L' apparition d'un caractère irrationnel et excessif chez un adulte quand la nuit tombe.
  • L' utilisation de comportements d'évitement tels que la lumière d'une lampe de chevet, la télévision jusqu'au petit matin...

Comment arrêter d'avoir peur de la nuit ?

Pour la prise en charge de la phobie foncée, diverses thérapies sont recommandées. CBT est le plus recommandé (Cognitive Behavioural Thérapie), qui aide le patient à reconnaître ses pensées qui causent la souffrance, les transformant ainsi en pensées plus fonctionnelles. Le travail psychothérapeutique respecte la singularité du patient et est effectué à son propre rythme. Ce travail peut impliquer une exposition progressive à l'objet de la phobie. En fait, il a été scientifiquement prouvé que l'exposition progressive et répétée réduit l'anxiété associée à l'objet phobe, ici l'obscurité. Le fait de secouer une croyance établie en une personne est un défi auquel votre thérapeute vous accompagnera. En outre, votre psychanalyste sera en mesure de vous accompagner dans l'identification de l'origine du développement de cette phobie afin qu'elle ne se manifeste pas à nouveau sous une autre forme à l'avenir.

de la nuit ?

Pour la prise en charge de la phobie foncée, diverses thérapies sont utilisées recommandé. La plus recommandée est la TCC (Cognitive Behavioural Thérapie), qui aide le patient à reconnaître ses pensées qui causent la souffrance, les transformant ainsi en pensées plus fonctionnelles. Le travail psychothérapeutique respecte la singularité du patient et est effectué à son propre rythme. Ce travail peut impliquer une exposition progressive à l'objet de la phobie. En fait, il a été scientifiquement prouvé que l'exposition progressive et répétée réduit l'anxiété associée à l'objet phobe, ici l'obscurité. Le fait de secouer une croyance établie en une personne est un défi auquel votre thérapeute vous accompagnera. En outre, votre psychanalyste peut vous aider à identifier l'origine du développement de cette phobie afin qu'à l'avenir il ne se manifeste pas à nouveau sous un autre