Comment renégocier son prêt immobilier ?

Avec des taux de plus en plus bas, les emprunteurs qui n’ont pas encore renégocié leur emprunt immobilier ont tout intérêt à le faire.

La renégociation de crédit, synonyme de baisse de taux

Renégocier ou faire racheter votre crédit immobilier revient à bénéficier une diminution du taux de votre prêt immobilier. Cette baisse du taux permet de réduire le montant de vos mensualités pour le reste de la durée de remboursement ou de réduire la durée de remboursement en conservant les mêmes mensualités. Dans les deux cas, vous vous en sortez toujours vainqueur.

Si vous voulez effectuer une renégociation de crédit, la première démarche à effectuer est d’entrer en contact avec votre banquier pour savoir s’il est à même d’accepter ladite renégociation de crédit et dans quelles conditions. Si elle refuse, n’hésitez pas à franchir la porte de la concurrence pour obtenir un rachat ou mandatez un courtier en crédit immobilier. Ces professionnels connaissent et maîtrisent la politique commerciale de chaque banque et détiennent toutes les cartes en main pour vous assurer le taux de financement le plus bas.

Les frais de renégociation de prêt immobilier

Renégocier un prêt immobilier avec votre banquier n’est pas une opération gratuite. Il peut engendrer des frais de dossier sur lesquels vous devez vous renseigner avant toute prise de décision. Dans le cas d’un rachat de crédit, il peut générer le règlement de plusieurs autres factures, telles que les frais de remboursement anticipés réclamés par la banque du crédit original. Il ne faut pas non plus négliger les diverses assurances liées à tout crédit immobilier.

A cela, il se peut que vous ajoutiez des frais de courtage, si vous vous êtes adressés à des courtiers en crédits. Certains professionnels ne font rien payer si le contact a été établi via leur site Internet ou par téléphone. Les frais réclamés peuvent être se chiffrer à hauteur de 1 % du capital emprunté. Au contraire, si l’emprunteur passe en agence, vous devez vous acquitter d’honoraires, qui peuvent se situer entre 950 et 1 000 euros. Cependant, dans la pratique, ils demandent 350 ou 400 euros à un emprunteur qui leur aura été recommandé et 1 300 euros à un client qui présentera un dossier de renégociation de crédit plus complexe. Bref, vous avez toutes les informations en main pour décider d’effectuer une renégociation de crédit ou non.