Sign in / Join
Comprendre les différences entre chevaux fiscaux et chevaux réels

Comprendre les différences entre chevaux fiscaux et chevaux réels

Lors de l’achat d’une voiture, il vous incombe de connaitre le nombre de chevaux-vapeur qu’elle possède. Pour précision, il existe deux types de puissance, déterminés par deux types de chevaux différents. Ce sont la puissance réelle du moteur, définie par le nombre de chevaux réels, et la puissance fiscale, déterminée par le nombre de chevaux fiscaux.

Restez sur cet article pour mieux comprendre les différences entre chevaux fiscaux et chevaux réels.

A découvrir également : Quels sont les avantages de l'Audi A3 Sportback ?

Chevaux fiscaux et chevaux réels

Les cheveux réels permettent de définir la puissance réelle de la voiture au niveau des roues. Cette puissance est exprimée chevaux vapeur et notée ch ou DIN. En revanche, les chevaux fiscaux sont l’unité de mesure pour le calcul de la puissance fiscale.

Vous pourrez trouver cette dernière sur le certificat d’immatriculation, à la rubrique 6. Si vous vous demandez 6 chevaux fiscaux correspond à combien de chevaux, alors il faut comprendre en amont la différence entre les deux types de chevaux.

A lire aussi : Où faire contrôler la pression des pneus gratuitement ?

La puissance réelle est utilisée en vue d’estimer la puissance financière et pour définir les frais administratifs liés au véhicule. Avec d'autres données, elle intervient aussi dans l’estimation des primes d'assurance.

Calcul des chevaux fiscaux

Les méthodes de calcul des chevaux fiscaux varient d'un véhicule à l'autre. La formule standard consiste à considérer la puissance du moteur et les émissions de CO2.

Coût du certificat d’immatriculation

Comprendre les différences entre chevaux fiscaux et chevaux réels

Il n'y a pas de prix fixe pour le cheval fiscal. En réalité, le prix dépend de la région où le véhicule est immatriculé et fait également l'objet d'une révision régulière. Le coût de l'immatriculation est ainsi calculé par la multiplication du nombre de chevaux fiscaux par le prix de l'unité fiscale locale.

Véhicules "propres" et "dits propres

Les véhicules fonctionnant à l'électricité - essence, au gazole - électricité, etc. sont dits "propres" et bénéficient d'une exonération de 0 %, 50 % ou 100 % de la taxe d'immatriculation, en fonction de la zone. Pour les voitures "propres", celles qui fonctionnent seulement à l'électricité ou à l'hydrogène voire avec une combinaison d'électricité et d'hydrogène profitent aussi d’une exonération à 100 %, quelle que soit la région.

Convertir la puissance fiscale en puissance réelle

Avant d'entamer le processus de conversion, il est important de savoir que la puissance fiscale du véhicule est mentionnée sur la carte grise, de même que la puissance réelle du moteur. La seule exception est que la puissance fiscale ne concerne pas les véhicules électriques.

Pour les véhicules fonctionnant au carburant, allez à la case P.6 du cadre U.1. Vous y trouverez le nombre de chevaux fiscaux pour votre voiture. Allez ensuite à la case P.2 de la deuxième ligne, où est marquée la puissance réelle (kW).

Lorsque l'on parle de puissance automobile, on parle de puissance financière ou de puissance en chevaux, mais il faut prendre le temps de comprendre ces notions. En réalité, la notion de cheval-vapeur permet de mesurer la puissance d'une voiture.

Le chevaux fiscaux sont aussi pris en considération dans le prix de la future carte grise. Avant d'acheter une voiture, vous devez donc vous renseigner au maximum sur sa puissance de votre voiture et son coût en termes d'assurance et de carte grise.