Sign in / Join

Hong-Kong : notre guide pour votre société offshore

Il est devenu courant que les sociétés en quête d’un régime fiscal avantageux migrent vers Hong-Kong pour s’y établir en offshore. Une solution qui intéresse fortement les jeunes entrepreneurs, tout comme les professionnels qui souhaitent bénéficier de meilleures conditions fiscales.

Il faut savoir que le système fiscal de Hong-Kong est à l’opposé de ce que l’on peut trouver en France. Se basant sur une notion simple, elle permet aux entreprises en offshore de se développer sans craindre les retombées sur leur santé économique.

A voir aussi : Trouver des services de qualité sur Warning Trading

Un régime net d’impôts

Le principe sur lequel repose le système fiscal de Hong-Kong est très simple : seuls les revenus liés aux activités commerciales réalisées sur le territoire de Hong-Kong sont imposables. Pour les sociétés françaises qui s’y installent avec un statut d’offshore, le fisc considère que leurs activités n’est pas enregistrée comme étant faites sur Hong-Kong.

Cela est par exemple le cas pour les sociétés qui se fournissent sur Hong-Kong pour ensuite effectuer des reventes sur le territoire européen. Une règle qui s’applique également aux sites destinés à une clientèle européenne pour lesquels les revenus restent non-imposables sur Hong-Kong.

A découvrir également : Comment choisir un logiciel de gestion de projet?

Quid des activités commerciales sur Hong-Kong

Selon le régime fiscal de Hong-Kong, les activités commerciales réalisées sur la ville sont imposables au niveau des bénéfices réalisés par la société. Ainsi, les revenus et autres bénéfices qui sont réalisés directement à Hong-Kong doivent s’acquitter d’une imposition fixées à 16,5%. Vous comprenez pour les entrepreneurs sont friands de ce territoire situé au sud-est de l'Asie.

Il est aussi à noter que les dépenses normales réalisées par une entreprise ainsi que les amortissements liés à l’immobilisation peuvent être déduits sur le bénéfice imposable.

En revanche, les sociétés basées à Hong-Kong ne sont pas soumises à une TVA, les dividendes ne sont pas imposables. Il en est de même pour les plus-values sur actif qui n’enregistrent pas d’impôts.

Tarif de la création d’entreprise à Hong-Kong

Les entrepreneurs qui souhaitent profiter du système fiscal de Hong-Kong peuvent s’adresser à des professionnels qui leur proposeront des forfaits personnalisés pour la création d’entreprise.

Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’une assistance qui vous facilitera les démarches sur le territoire de Hong-Kong. Une aide qui se révèle indispensable pour éviter les complications liées à la validation de votre dossier, mais qui vous déchargera également de démarcher avec les entités chinoises.