Insuffisance rénale, un mal insidieux à dépister

Aujourd’hui, il est très difficile de détecter certaines maladies rénales chroniques bien qu’elles touchent environ 10% de la population française. Alors, qu’est-ce qu’une maladie chronique rénale et quels sont les traitements à faire ? Voici ce que nous pouvons en dire.

Lire également : 5 conseils pour bien choisir son courtier immobilier

Le diabète et l’hypertension : les ennemis du rein

Les personnes souffrant de diabète sont plus susceptibles de souffrir de maladies du rein. D’autre part, les patients souffrant d’hypertension artérielle ou d’une quelconque autre maladie cardio-vasculaire sont aussi touchés. Les personnes qui ont eu à souffrir d’insuffisance rénale sont aussi à surveiller, car la maladie peut être héréditaire.

Lorsque l’insuffisance rénale est à un stade avancé, on voit apparaître des signes cliniques tels que les nausées, des vomissements, une anorexie ou encore une anémie qui est due à la baisse des globules rouges dans le sang. Ces symptômes peuvent déboucher sur une anomalie osseuse.
À un stade ultime, l’insuffisance rénale peut entraîner la mort, car on ne peut survivre sans fonction rénale. Il faut alors mettre en place un traitement supplétoire par transplantation rénale ou par dialyse.

A lire aussi : Manaa Léonard Da Vinci : l’expression artistique en priorité

Insuffisance rénale et régime alimentaire

Lorsque la maladie est découverte à temps, il faut d’abord prendre en charge la cause, notamment le diabète ou l’hypertension. Il existe aussi des traitements néphroprotecteurs qui permettent de protéger les reins du patient de même que son système cardio-vasculaire. Enfin, d’autres traitements vont être administrés afin de limiter les complications liées à l’anémie ou aux troubles du calcium et du phosphore.

Pour les diabétiques, il faudra un régime assez strict afin de contrôler l’apport en glucides. Pour les autres cas d’insuffisance rénale, il suffit d’adopter une alimentation équilibrée avec peu de protéines et surtout peu de sel pour espérer une amélioration.

Dépister la maladie très tôt

L’insuffisance rénale s’inscrit parmi les principaux facteurs de risques cardio-vasculaires. En effet, c’est une sorte de cercle vicieux, car l’hypertension artérielle génère une insuffisance rénale qui, elle-même va aggraver l’état cardio-vasculaire du client.

Concrètement, on peut alors dire que lorsque les reins fonctionnent moins bien, la principale protéine musculaire éliminée par les reins fonctionne moins bien. Dès lors, un prélèvement urinaire ou sanguin au laboratoire analyse saint joseph permet de détecter une forte présence de cette molécule, surtout dans le sang et les urines où elle ne doit pas se retrouver. Pour boucler la consultation, on prend la tension artérielle du patient afin de détecter une potentielle hypertension artérielle.