Sign in / Join

Bilan de l'activité économique pour Nissan en 2014

Nissan, constructeur japonais ayant vendu 328 véhicules au Mondial de l’Auto 2014, est contrôlé par Renault. Nissan a affiché un résultat positif pour l’exercice 2013 – 2014 et le bilan 2014 -2015 est également sur la bonne voie. En effet, le constructeur, allié de Renault, affiche une hausse des profits.

Bilan de l’exercice 2013 – 2014

L’année d’exercice fiscal 2013 – 2014 pour Nissan a commencé en avril 2014 et s’est achevé en mars 2014. Le bilan annuel pour cet exercice a enregistré une hausse de 14 % du bénéfice net pour atteindre les 389 milliards de yens soit 2,9 milliards d’euros. Le constructeur japonais a comptabilisé une progression importante de son chiffre d’affaires (+ 20 %) pour arriver à 10 482 milliards de yens soit 78 milliards d’euros. Le bénéfice opérationnel de la filiale de Renault, 498 milliards de yens soit 3,7 milliards d’euros, a été en hausse de 13,6 %. Le groupe automobile japonais a réalisé une bonne marge de 4,7 %, mais pas encore suffisante en comparaison avec les 8 % prévus pour le bilan annuel 2016. D’ailleurs, il n’a pas fait mieux que ses concurrents japonais Honda et Toyota.

Lire également : Comment se faire embaucher à Lyon

Le bilan de l’exercice 2014 – 2015

L’année d’exercice 2014 – 2015 est toujours en cours, mais certains chiffres laissent penser que les résultats pourront encore être en hausse. En effet, le premier semestre a enregistré une hausse de 24,9 % du bénéfice net pour atteindre 237 milliards de yens soit 1,71 milliard d’euros. Le bénéfice opérationnel a également progressé de 18 % pour arriver à 1,89 milliard d’euros. Le chiffre d’affaires de 37 milliards, quant à lui, a connu une croissance plus soutenue de 8,2 %. Les ventes mondiales du constructeur japonais ont donc connu une hausse de 5,8 %. Nissan a écoulé pour le premier semestre de l’exercice 2014 – 2015 2,58 millions de véhicules.

Le groupe Nissan, contrôlé à hauteur de 44 % par Renault, peut atteindre les objectifs qu’il s’est fixés pour cette année d’exercice qui se terminera fin mars. Les prévisions sont un bond de 4 % du bénéfice net, une hausse de 2,9 % du chiffre d’affaires et une progression de 7,4 % du bénéfice opérationnel.

A lire aussi : Comment simplifier les processus de gestion de projet

Les défis rencontrés par Nissan en 2014

L'année 2014 n'a pas été sans défis pour Nissan. Malgré les bons résultats enregistrés, le constructeur japonais a dû faire face à plusieurs obstacles tout au long de l'exercice.

La concurrence féroce sur le marché mondial de l'automobile a été un défi majeur pour Nissan. Les autres constructeurs ont lancé de nouveaux modèles attrayants et innovants, ce qui a rendu difficile la captation des parts de marché par Nissan. Grâce à une stratégie marketing solide et des efforts continus pour améliorer la qualité et les performances de ses véhicules, Nissan a pu maintenir sa position sur le marché.

Un autre défi rencontré par Nissan en 2014 était lié aux fluctuations des taux de change. Effectivement, une grande partie des revenus du groupe provient des ventes à l'étranger, ce qui rend l'entreprise vulnérable aux variations des devises. Malgré cela, Nissan a réussi à atténuer les effets négatifs en mettant en place des mesures de gestion des risques.

Enfin, Nissan a également dû faire face à des problèmes de rappel de véhicules. En effet, plusieurs modèles ont dû être rappelés en raison de défauts de fabrication. Cela a entraîné des coûts importants pour l'entreprise, ainsi qu'une perte de confiance des consommateurs. Cependant, Nissan a réagi rapidement en prenant des mesures pour résoudre les problèmes et redorer son image de marque.

Malgré ces défis, Nissan a réussi à maintenir sa position sur le marché grâce à sa capacité à s'adapter et à innover. L'entreprise a continué à investir dans la recherche et le développement, ce qui lui a permis de proposer de nouveaux modèles attrayants et technologiquement avancés. En outre, Nissan a renforcé ses partenariats avec d'autres entreprises du secteur automobile, ce qui lui a donné un avantage concurrentiel.

Les perspectives d'avenir pour Nissan après 2014

Les perspectives d'avenir pour Nissan après 2014 s'annoncent prometteuses. Forte de son bilan positif, l'entreprise envisage de se positionner en tant que leader mondial dans le secteur automobile. Pour y parvenir, elle compte sur plusieurs axes stratégiques.

Nissan mise sur la technologie électrique. La demande croissante pour les véhicules plus respectueux de l'environnement conduit l'entreprise à développer davantage sa gamme de voitures électriques. Elle prévoit aussi d'étendre son réseau de bornes de recharge pour accompagner cette tendance.

De plus, Nissan souhaite renforcer sa présence sur les marchés internationaux. L'entreprise a déjà établi des partenariats avec d'autres constructeurs automobiles pour augmenter sa production et sa distribution à l'échelle mondiale.

Enfin, Nissan investit massivement dans la recherche et le développement. L'innovation est au cœur de sa stratégie pour rester compétitive sur le marché automobile. Des projets de véhicules autonomes et de nouvelles technologies de connectivité sont en cours de développement.