Emmanuel Macron est-il le premier Président de l’histoire à s’être fait gifler

Voilà l’un des faits marquants du moment, sinon celui qui fait actuellement rage sur tous les réseaux. Vous devinez ? Bien sûr ! Il s’agit de l’agression du Président français Emmanuel Macron ! Mais pourquoi et comment un tel acte a pu s’effectuer ? Cette scène est-elle la première dans l’histoire des chefs d’État ? On vous dit tout dans cet article.

Que s’est-il réellement passé ce jour-là ?

Une scène inattendue s’est déroulée le mardi 8 juin 2021 en France, et tout le monde en parle. La plus haute autorité du pays, le président Emmanuel Macron s’est fait agresser par un civil. Pour tout vous dire, lors de son passage dans la Drôme ce jour-là, le président est allé à la rencontre des citoyens qui ont en effet émis la demande de le voir de près, alors qu’il se rendait déjà à son véhicule.

A lire en complément : Formateur agile

C’est en se pliant généreusement à cette demande qu’un jeune homme du nom de Damien Tarel agrippa le bras du président et lui administra une gifle. Quelle horreur ! Bien sûr, les gardes du corps présidentiels ont rapidement maîtrisé l’agresseur, tout en prenant soin d’interpeller la personne qui l’accompagnait. Avez-vous manqué tout ceci ? Eh bien, cliquez vite ici pour rester à l’affût des nouveautés de tous genres.

Quelles sanctions mérite le jeune Damien ?

En temps normal, les agressions physiques qui n’entrainent aucune séquelle chez la victime sont sanctionnées d’une amende de 750 euros. Toutefois, la victime étant un dépositaire de l’autorité publique, qui plus est le Président de la République lui-même, la sanction s’aggrave. Elle pourra aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement additionné d’une amende de 45 000 euros selon la loi en vigueur.

A lire aussi : Une formation d’anglais pour tous

Mais on pourra dire que Damien Tarel a eu du bol sur ce coup-ci ; il écopera seulement 18 mois de prison, dont 14 mois assortis d’un sursis.

Le Président Macron ne serait donc pas le premier ?

Étonnamment, l’histoire de la politique n’est pas à ses débuts avec ce genre de fait qui défraie la chronique depuis quelques jours. Comme on l’expose ci-dessous, de multiples cas d’agressions sur la personne du Président de la République ont marqué l’histoire de la France à diverse époque.

Nicolas Sarkozy

En 2011, un homme agrippa aussi l’ancien président Sarkozy lors d’un bain de foule. La scène a eu lieu à Brax et l’homme fut condamné à six mois de prison avec sursis. Le 23 juin 2010, ce même président s’était fait verbalement agresser par un jeune homme qui fut condamné à 35 heures de travaux d’intérêt général.

François Hollande

En 2014, lors du mouvement d’opposition au mariage pour tous, des militantes se sont jetées sur le président Hollande. Ayant été retenues à temps, elles n’ont finalement pu que lui crier des phrases à la figure… Quelques années avant cela, en février 2012 pour être précis, François Hollande fut l’objet d’un grand jet de farine à la figure. La coupable est une femme, et la scène a eu lieu à la fondation Abbé Pierre. Ladite femme a été contrôlée, puis placée en garde à vue.

Jacques Chirac

En 2004, un jeune homme âgé de 25 ans tenta d’assassiner le Président Jacques Chirac aux Champs-Élysées. Le tir a été dévié et l’homme condamné à dix ans de réclusion criminelle. Il fut libéré cinq ans plus tard.

Vraisemblablement donc, le Président Macron n’est pas le premier à être agressé durant l’exercice de ses fonctions. Vivement qu’il soit le dernier, vous ne trouvez pas ?