Sign in / Join

Devenir coach sportif : comment y arriver ?

Depuis quelques années, le travail de coach sportif connait un très bel essor avec l’engouement pour le sport, squats et compagnie. Bien souvent loin des clichés sur les profs de sports, le coach sportif, lui, a une image plus sexy et plus glamour. Mais est-ce un métier pour Mr Toutlemonde ? Chacun peut-il répondre aux exigences de ce métier ?

Le vrai travail d’un coach sportif

Son travail est d’accompagner ses clients tout au long de leurs parcours de remise en forme ou d’épauler les sportifs en préparation de compétition. Son travail va dépendre en grande partie des besoins de ses clients : perte de poids, renforcement musculaire,  etc. C’est lui qui va donc proposer des exercices adéquats pour permettre à ses clients d’atteindre ses objectifs. Comme tout enseignant qui se respecte, il doit être à l’écoute de ses clients, être apte à les comprendre, afin de toujours proposer des exercices adaptés. Rappelons qu’il peut pratiquer à domicile comme en salle et peuvent travailler avec les plus petits comme avec les grands. Mais il est important de mentionner qu’un coach sportif se doit d’avoir un statut juridique en créant une société, déclarer ses revenus, payer des impôts etc.

A lire en complément : Comment marquer le nom sur les vêtements ?

Les formations à suivre

Personne ne s’improvise coach sportif et vous devez avoir certains brevets pour pouvoir pratiquer. Le plus demandé est le BPJEPS ou le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, avec une spécialité activités gymnique de la forme et de la force.  Sachez qu’il est possible de passer ce brevet même sans avoir le bacc, à condition d’avoir plus de 18 ans et d’avoir un APFPS ou attestation de  formation aux premiers secours). En Haute Savoie, il existe de bonnes écoles pour l’obtention d’un BPJEPS Haute Savoie. Mais vous avez également les formations STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives), qui durent au moins 3 ans, mais qui sont réservées aux bacheliers. A l’issu de ces trois ans, vous aurez le choix entre la licence « éducation et motricité » qui vous donnera accès au poste de prof d’EPS, « entraînement sportif et performance motrice » qui vous permet de devenir entraîneur en salle de haut niveau, ou « activité physique adaptée » qui est plus dirigée vers la rééducation de personnes à mobilité réduite.

Les qualités requises

Ce métier n’est pas fait pour tout le monde. Il faut avant tout avoir de la patience puisqu’il se peut que vous soyez confrontés à des sportifs novices qui ronchonneront ou qui n’arriveront peut être pas à bout de vos exercices. L’écoute est un point important pour que vous puissiez cadrer les besoins de chacun. Ce métier ne reste pas seulement dans le domaine du physique, mais aussi dans le mental puisque ce sera vous qui serez en charge d’encourager vos clients, de les épauler psychologiquement dans leurs parcours. Bien que votre métier consiste à entrainer les gens, il est impératif que vous preniez également soin de vous, il n’y a rien de plus persuasif qu’un coach sportif avec de gros biceps et des tablettes de chocolats ou  des jambes bien musclées.

A découvrir également : Comment organiser son road trip aux USA ?

Tagssport