Pourquoi suivre une formation en hôtellerie est une bonne affaire ?

Evoluer dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration demande une disponibilité totale notamment lors des vacances et période de fête. D’autres qualités telles que le contrôle de soi et une bonne condition physique sont également des atouts. Malgré les conditions de travail pesants, le domaine de l’hôtellerie offre cependant de nombreux privilèges.

Un nombre de débouchés important

Suivre une formation en hôtellerie vous permet d’exercer plusieurs métiers qu’il s'agisse des professions de la cuisine (commis de cuisine, pâtissier, chef cuisiner, etc), de la réception et de l’accueil (réceptionniste, voiturier, garagiste, etc), de la salle (barman, serveur, responsable de salle, etc), des métiers d’étages ou de la direction. De plus lors de la formation, les établissements vous proposent généralement d’évoluer dans un milieu professionnel et ainsi effectuer une formation en alternance. Le principe est que la formation vous permet d’apprendre la profession de votre choix et de recevoir également une rémunération.

Le secteur de l’hôtellerie est également très dynamique, vous êtes sûr de trouver un emploi à la fin de votre formation. Avec l'accroissement du tourisme international, les hôtels proposent chaque jour des offres d'emploi pour répondre à une forte demande. Pour pouvoir évoluer dans des établissements de luxe, il est nécessaire de détenir un diplôme. Néanmoins, vous pouvez travailler dans certaines structures sans formation.

Les opportunités du secteur et les salaires attractifs

Une formation en hôtellerie vous permet également une évolution professionnelle. Vous pouvez débuter comme hôtesse d’accueil pour ensuite occuper la fonction de chef de réception ou responsable clientèle. Un serveur également peut prétendre au poste de gérant de restaurant ou de maitre d’hôtel.

De plus, une formation en hôtellerie-restauration vous donne l’opportunité d'enrichir votre CV notamment si vous évoluez en France, une terre qui est particulièrement appréciée pour sa gastronomie. De ce fait, les opportunités de travailler à l’étranger sont fortement probables. Ceci, grâce à la bonne réputation de la société française dans l’art culinaire.

Les salariés des restaurants perçoivent un montant minimum qui est supérieur à 1 % au SMIC. La rémunération perçue par les professionnels du secteur varie en fonction des établissement et du poste occupé. Le poste par lequel débute les acteurs du domaine est le poste de commis avec un salaire moyen qui oscille autour de 1550 euros. Un professionnel ayant obtenu un BTS peut avoir un salaire mensuel de 1850 à 2000 euros. S’il détient une licence professionnelle, la rémunération peut varier entre 2000 et 2300 euros. Les salariés peuvent obtenir en sus des pourboires.