Évolution du marché immobilier en Belgique pour 2017.

Alors qu’en 2016, le marché immobilier belge s’est porté comme un charme, en sera-t-il de même pour 2017. Il semble en tout cas que les choses soient bien parties puisque les Belges ont continué d’investir massivement dans la pierre au premier trimestre 2017.

Les experts immobiliers tels Patrick Balcaen (Immobalcaen) reste relativement sereins quand à l’évolution du marché toutefois, les prix devraient ne devraient connaître qu’une légère hausse en 2017 et dans les années à venir.

A lire également : Pourquoi investir dans une SCPI ?

Évolution des prix en 2017.

Tout comme depuis plus de 15 ans, les prix devraient augmenter en 2017, mais pas de manière importante et ce que ce soit en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre. La hausse devrait être de l’ordre de 2% pour les appartements et pour les terrains à bâtir, alors qu’elle tournerait autour de 1,5% pour les maisons. Bref, une hausse dans la même lignée que ce qu’a connu le marché en 2016.

Lorsque l’on se réfère au chiffre publié par la fédération des notaires au premier trimestre 2017, le marché n’a pas connu d’évolution importante des prix. Au contraire, ceux-ci ont en moyenne baissé d’environ 2,5% pour les maisons et de 0,1% pour les appartements en janvier, février et mars 2017 par rapport au dernier trimestre de 2016.

Lire également : Achat appartement : Paris 17 est-il un bon investissement ?

Des transactions toujours plus nombreuses.

Depuis au moins 8 ans, la Belgique n’avait pas connu autant de transactions qu’en 2016 une année record en matière d’achat vente immobilier. 2017 est partie pour battre ce record puisque le premier trimestre à enregistrer une hausse par rapport à 2016, une tendance qui devrait se confirmer tout au long de l’année d’après les experts.

Le Belge réticent à l’idée de faire des travaux ?!

Le Belge semble être de moins en moins intéressé par les rénovations et les chiffres montrent que les habitants du plat pays sont toujours plus nombreux à se tourner vers des logements habitables de suite tant pour les maisons d’habitation que pour les appartements.

De ce fait, la hausse de prix devrait majoritairement se ressentir sur les logements habitables de suite.

Une proposition de la Banque Nationale qui devrait encore faire augmenter les transactions.

La Banque Nationale belge (BNB) a recommandé au gouvernement de limiter les prêts hypothécaires à 80% de la valeur du bien immobilier. Autrement dit le futur acquéreur devrait non seulement financer les frais de notaire, mais aussi financer 20% du prix du bien de sa poche.

Une chose qui est impossible pour de nombreux ménages souhaitant devenir propriétaires. Cette mesure à provoquer un véritable tolère et nombreux sont les Belges qui devraient se presser en 2017 pour acquérir un logement dans les conditions actuelles.