Faites-vous opérer le coude à l’ICOP au pays d’Aix

Chaque jour, les possibilités de chute ne sont pas à écarter. Par exemple, lorsque vous tombez sur la paume de votre main, vous pourrez indirectement vous casser la tête radiale de votre coude. C’est un traumatisme qui s’avère très douloureux, nécessitant une opération de votre coude. L’Institut de Chirurgie Orthopédique de Provence (ICOP) dispose du savoir-faire nécessaire afin de vous soulager.

ICOP : ce qu’il faut savoir à propos

L’Institut de Chirurgie Orthopédique de Provence (ICOP) est un centre au pays d’Aix pouvant vous opérer pour une fracture de la tête radiale du coude. Généralement, lorsque vous ressentez des douleurs pendant que l’on palpe votre coude, ou quand l’articulation du coude est gonflée, cela peut être un cas grave de fracture de la tête radiale du coude.

A lire en complément : Rhinoplastie : les questions à se poser avant de vouloir refaire son nez

De ce fait, l’ICOP, un centre fondé par 9 chirurgiens orthopédistes, vous permet de profiter de la prise en charge nécessaire. Ainsi, vous pourrez recevoir les soins à la clinique Axium ou à l’Hôpital privé de Provence.

Pourquoi faire confiance à l’ICOP ?

A lire aussi : Pourquoi est-il important de bien s'hydrater ?

À cause de la délicatesse de l’intervention, il faudra vous faire opérer dans un centre spécialisé comme l’ICOP (main, coude et épaule). Parmi les 9 spécialistes qui y travaillent, 3 sont spécialisés dans la chirurgie du membre supérieur. En effet, vous faire opérer à l’ICOP présente plusieurs avantages.

Si vous ressentez des douleurs, il est important de vous faire prendre en charge dans l’immédiat. Ainsi, une opération à l’ICOP permettra de réparer le mal. La fonction de l’articulation se trouve donc être rétablie.

Le déroulement de l’opération

L’opération au centre de l’ICOP commence par une anesthésie générale ou locale, selon la gravité de la situation. Il en est de même pour le type d’intervention. Néanmoins, il existe deux types d’interventions :

  • L’ostéosynthèse par brochage,
  • L’ostéosynthèse par plaque.

La première intervention consiste à poser deux broches supportées par un cerclage métallique ou en cordelette. Cette intervention est mise en œuvre dans le cas des fractures stables ou simples.

La seconde intervention s’opère dans le cas des fractures instables ou complexes. Il s’agit de poser des dispositifs métalliques pour maintenir les os cassés. Vu que ces deniers doivent se placer dans l’articulation, la forme dépend de la fracture. Les matériaux utilisés sont également tolérés ou acceptés par l’organisme généralement.

Selon les cas, le dispositif d’ostéosynthèse peut être retiré entre 8 et 18 mois. Eh oui ! Aussi, la convalescence variera donc selon les cas, ou encore selon l’organisme de chaque individu.