L’eau et l’assainissement en milieu rural au Sénégal

L’accès à l’eau et à l’assainissement ont toujours été de grands défis pour les gouvernements africains. En effet, plusieurs milieux ruraux ne sont pas desservis et c’est un véritable calvaire pour les populations et c’est encore le cas au Sénégal. Pour venir à bout de ce problème, le gouvernement du Sénégal en collaboration avec la banque mondiale d’investir soixante-dix milliards cinq cent quinze millions de francs CFA sur l’eau et l’assainissement des milieux ruraux. Cet investissement a pour but de soulager des populations en leur permettant d’avoir plus de confort dans leur quotidien.

Un accès plus facile à l’eau

Il est très connu que les populations en milieu rural sont souvent victimes du fait qu’ils n’ont pas facilement accès à l’eau. Ces dernières sont souvent obligées de faire des kilomètres afin d’obtenir ce liquide précieux. C’est surtout le cas en Afrique et plus précisément au Sénégal. Afin de leur permettre d’y arriver plus facilement, le gouvernement du Sénégal avec l’appui de la banque mondiale a massivement investi sur l’accès à l’eau dans le milieu rural.

Il est prévu de mettre à la disposition des habitants des robinets dans leurs maisons afin qu’ils n’aient pas à se déplacer pour y avoir accès.

Pour le ministre de l’Économie et des Finances : «cet accord vise à améliorer sensiblement l’accès à l’eau potable et au service de l’assainissement notamment par le renforcement de la production et de la qualité de l’eau ainsi que de son accessibilité par la modernisation des systèmes de distribution».

Un assainissement pour tous

Au-delà de l’accès à l’eau, l’assainissement est aussi inexistant dans plusieurs villages à l’intérieur du Sénégal. Ainsi, l’accord que le gouvernement du Sénégal a signé avec la banque mondiale prévoit aussi l’installation de réseaux d’assainissement pour tous. Selon le ministre Amadou Ba, cela a pour but «d’accroître l’accès des populations à l’assainissement par la réalisation de latrines familiales et l’installation de toilettes publiques d’une part et, d’autre part, la construction de réseaux d’assainissement semi-collectif d’évacuation des eaux usées et de gestion des boues de vidange». Ce sont des actes qui sont très attendus par les populations et leur permettront notamment d’avoir plus de confort dans leur quotidien.

L’absence des eaux et assainissement au Sénégal a toujours été un gros problème. Ce nouvel accord entre le gouvernement et cette institution internationale qu’est la banque mondiale est une solution idéale pour ces populations qui en avaient grandement besoin.