Un accord trouvé pour les agents qui ont en charge le nettoyage des cours d’école

Les salariés du Sud Service ont mis un terme à leur grève. Un accord a été trouvé pour ces agents qui se chargent de la propreté des cours d’école. Ils étaient en grève depuis le 7 novembre, mais ont finalement trouvé un accord avec leur direction.

Une dénonciation des contrats de travail à temps partiel

Ces chargés du nettoyage des cours d’écoles maternelles et primaires étaient délégués par la municipalité. Le motif de la grève qu’ils avaient entamé depuis le 7 novembre était dû aux contrats de travail à temps partiel qu’ils subissaient. Une solution à ce problème a finalement été trouvée, et la situation devrait revenir à la normale sous peu.

Il est prévu au mois de janvier de la nouvelle année, une attribution des lots 4 et 5 du marché de nettoyage des écoles par la ville de Nîmes. Le délégué de la CGT, José Navarro, précise que leurs collègues à temps partiel y seront affectés, si leur entreprise est retenue. En attendant, les agents de Sud Service seraient les bénéficiaires si d’autres chantiers à Nîmes ou dans les environs étaient disponibles.

D’autres causes de la grève des chargés du nettoyage

Le manquement dans leurs contrats de travail n’était pas la seule cause de la grève des travailleurs dans le secteur du nettoiement. Ils étaient aussi en grève car trois d’entre eux étaient affectés à d’autres chantiers. Alors que leur personnel était seulement composé de quinze personnes. Cela contribuait à un affaiblissement de leur effectif qui devait se charger de faire le même travail.

L’entreprise de nettoyage à Nîmes a obtenu des garanties en ce qui concerne ce point. En effet, il leur a été assuré que les agents qui ont été mutés continuent à conserver leur contrat de travail sur les écoles nîmoises.

Une assurance de la part du délégué de la CGT

Le délégué de la CGT, José Navarro, affirme compter sur le retour des travailleurs du secteur du nettoyage dans les prochains mois. Il précise que le travail qui leur est confié ne peut être réalisé que par eux. Puisque les angles ont été arrondis, les grévistes doivent reprendre leur travail dans les écoles primaires et maternelles de Nîmes dont ils ont la charge.

La grève entamée par les agents qui ont en charge le nettoyage des écoles a pris fin. Il a été trouvé un consensus pour leur attribuer des lots du marché du nettoyage des écoles par la ville de Nîmes.