Les aphtes, une affection bénigne mais douloureuse

Un aphte, également nommé ulcère aphteux, correspond à une lésion qui se forme sur les muqueuses buccales. Son allure typique s’apparente à une tâche ronde ou ovale, de couleur blanche. L’aphte est localisé dans la bouche et plus précisément à l’intérieur des lèvres, des joues et sous la langue. Cet ulcère douloureux représente une nuisance évidente dans la vie quotidienne mais n’a pas de caractère dangereux. Toutefois, chez certaines personnes, ils sont associés à des pathologies plus graves.

Une gravité toute relative

Tout le monde peut être confronté au problème des aphtes un jour dans sa vie. Mais ils prédominent généralement au moment de l’enfance et de l’adolescence. Ils affectent aussi plus souvent les femmes que les hommes. Cette affection n’est pas inquiétante car elle est passagère. Les aphtes guérissent sans traitement en quelques jours et ne laissent aucune trace.

En revanche, s’ils persistent très longtemps ou s’ils se développent en grande quantité en présentant un diamètre important, les aphtes peuvent révéler une pathologie plus préoccupante. Ils pourraient en effet témoigner d’une maladie de l’intestin ou d’une infection virale.

Des origines diverses

L’origine précise du développement des aphtes est encore méconnue. On pense qu’il s’agit d’une réaction de l’organisme lorsque le système immunitaire est affaibli. Mais ce sont des facteurs externes qui viennent perturber son fonctionnement. Les situations qui déclenchent la survenue des aphtes sont nombreuses.

On parle souvent du stress et du manque de sommeil. On pointe aussi du doigt la consommation d’aliments comme le fromage ou le chocolat. Des carences nutritionnelles sont également évoquées. Les traumatismes mécaniques comme le fait de se mordre la joue ou la langue peuvent aussi favoriser les aphtes. Cette liste n’est pas exhaustive et d’autres facteurs entrent en ligne de compte dans l’apparition des aphtes.

Les symptômes de l’aphte

L’aphte est facilement reconnaissable. Il prend l’apparence d’une petite tache ronde colorée en jaune et entourée d’un léger halo rouge. Une membrane blanchâtre vient ensuite recouvrir cette tâche. Le tissu environnant n’est pas affecté par le développement de cet ulcère.

Par contre, l’aphte en lui-même peut s’avérer assez douloureux en fonction de sa localisation. La douleur est accentuée si l’on consomme certains aliments comme des agrumes par exemple.

Différents types d’aphtes

On distingue plusieurs types d’aphtes. Le plus commun est l’aphte solitaire qui se développe dans la bouche puis disparaît rapidement. Son diamètre ne dépasse pas quelques millimètres. Il cicatrise en une dizaine de jours sans laisser de trace.

L’aphte géant est en revanche d’une plus grande dimension. Il atteint facilement 1 à 2 centimètres et met parfois plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour guérir complètement. Il peut aussi laisser une cicatrice.

En général, il n’y a pas besoin de dresser un diagnostic complet lorsque survient un aphte occasionnelle. On pratique des examens médicaux si les aphtes sont fréquents et nombreux. Dans ce cas, des test sanguins et des prélèvements permettent de préciser l’origine du problème.

Traitement d’un aphte


Il n’y a pas de remède miracle pour traiter les aphtes. La plupart d’entre eux guérissent en 1 à 2 semaines sans aucun traitement. L’objectif principal du traitement consiste à limiter la douleur tout en favorisant la guérison.

On utilise notamment des gels conçus pour former une barrière protectrice sur l’aphte afin de réduire l’impact des substances potentiellement irritantes. L’emploi de bains de bouche anti-bactériens assure également une réduction de l’infection secondaire.

Mais le plus important est sans aucun doute de ne pas manger les aliments qui déclenchent les aphtes. Suivre quelques cures de vitamines et de minéraux, réduire la fatigue, maitriser le stress sont d’autres solutions pour éloigner les récidives.

Vous l’aurez compris, une bonne hygiène de vie reste la clef pour ne plus subir la douleur et les multiples désagréments liés aux aphtes.