Pourquoi la communication visuelle est aussi importante que la communication digitale

La communication digitale est une grande tendance de ces dernières années. Mais peut-elle supplanter la communication visuelle ? Nous verrons que ces méthodes sont indissociables et qu’elles sont aussi importantes l’une que l’autre. Mais d’ailleurs ? Que signifient exactement ces termes ?

La communication digitale


Derrière cette terminologie, il y a la notion de “digital” et donc de “doigt”. Une bonne communication digitale, sur internet, traduit une interaction entre différents médias. Elle a pour mission de faire naviguer vos visiteurs de votre site à vos réseaux sociaux, de parcourir plusieurs pages de votre site et même d’aboutir sur vos pages de vente. La communication digitale est donc capitale pour toucher et fidéliser son public. En quelque sortie, il s’agit du “fond” d’un site internet (ou autre média) puisqu’elle agit sur le squelette de tout site.

La communication visuelle

À l’inverse, la communication visuelle (ou graphique), c’est la forme d’un site internet ou de tout autre projet physique. Elle constitue un travail de recherche pour conjuguer formes et couleurs, afin d’aboutir à un résultat visuellement attrayant. Cette forme de communication permet de dégager des émotions, de faire passer des messages plus ou moins explicites et inciter à l’acte d’achat. Par exemple, il suffit parfois de changer le packaging d’un produit alimentaire pour accroître son volume de ventes.

Deux éléments indissociables !

Pour qu’un support marketing, qu’il soit physique ou numérique, soit impactant, il doit répondre à plusieurs contraintes. La première, c’est qu’il doit véhiculer une image positive. Vous ne le savez peut-être pas, mais il faut moins de 5 secondes pour qu’une personne se fasse une opinion d’un élément. Pour qu’un support attire l’attention, il doit donc renvoyer du positif, de l’impactant. La communication visuelle, c’est justement son rôle. Elle a pour mission d’accrocher l’œil du lecteur tout en l’incitant à parcourir d’autres pages du site internet, ou bien à prendre des renseignements complémentaires. C’est à ce moment-là que la communication digitale supplante la communication graphique. Les deux fonctionnent ainsi en duo, car elles ont une mission commune, celle de tenir en haleine le visiteur/client potentiel. Il convient donc de ne pas négliger l’aspect graphique. Vous pourriez offrir le meilleur service du monde… Mais si votre site internet est laid, vous ne vendrez (presque) rien. L’apparence compte au moins autant que le produit ou service qui en découle.

La communication visuelle, cette grande oubliée

Aujourd’hui, à l’époque du DIY (Do It Yourselft), tout le monde pense avoir l’âme d’un graphisme en raison de logiciels de conception assistée. Sauf que le graphisme est un domaine complexe qui exige des références, des compétences poussées et une certaine rigueur dans le travail. Par exemple, pour de belles illustrations, un graphiste n’utilisera ni Photoshop, ni Paint, ni Photofiltre, mais bien Illustrator. Car pour être agrandie à l’infini, un visuel doit être vectoriel. Et là, les compétences requises sont techniques. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à un graphiste pour une communication visuelle efficace. Les plateformes qui prétendent offrir cette prestation manquent de pertinence, d’aboutissement et de réel intérêt graphique. C’est parfois beau, mais inefficace dans la majorité des cas.

L’exemple des produits signalétiques


Quand on parle de communication visuelle, un exemple est tout particulièrement parlant, celui des produits signalétiques et structures PLV (Publicité sur Lieu de Vente)  en tout genre. Qu’il s’agisse de calicots, d’enrouleurs, de voiles ou bien de drapeaux, ce sont des formats présentés dans les stands sur les salons et expositions, lors d’événements. Ils sont de grandes tailles et offrent une visibilité accrue. Ils sont le reflet d’une marque, d’un produit ou d’un service. Le design de ces supports est très travaillé car il doit promouvoir une activité, un savoir-faire. La communication visuelle, quand on crée ce type de support, est primordiale. Le choix des couleurs, notamment, permet souvent de faire la différence. C’est un savant équilibre qui doit être réalisé pour séduire un public cible de plus en plus exigeant. Toutefois, une communication bien travaillée sur ce type de support, c’est l’assurance de toucher des clients potentiels et de capter l’attention du public.

Jamais de com’ digitale sans com’ digitale

Vous l’aurez compris, la communication visuelle ne sert pas juste à faire joli. Ce n’est pas du bling-bling et encore moins du superficiel. C’est un moyen d’activer les leviers qui permettront d’attirer l’attention du public. Une communication réussie doit refléter votre entreprise, vos services ou vos produits. Conjuguée à la communication digitale sur un site internet, elle peut faire des miracles pourvu que l’ensemble soit bien maîtrisé. Dans tous les cas, nous ne pouvons que vous inciter à travailler conjointement vos communications digitales et visuelles. Ainsi, vous avancerez durablement et efficacement, sans avoir à vous poser régulièrement des questions sur la pertinence de vos visuels. Lorsque tous les ingrédients d’un bon support marketing sont réunis, les retours sont généralement très bons et ne se font pas attendre.