Le rôle d’un cabinet comptable à Bruxelles

bureau de comptable

Dans le monde de l’entrepreneuriat à Bruxelles, un cabinet comptable joue un rôle important. Composé d’un groupe de professionnels du chiffre, ce genre de société est apte à accompagner les entreprises à n’importe quel moment de leur existence et dans divers domaines : création d’entreprise, relance d’entreprise ou développement de l’activité.

Mission du cabinet comptable dans une entreprise nouvellement créée ou reprise

Le groupe de comptables Bruxelles qui fait partie d’un cabinet comptable Bruxelles fait partie des professionnels les plus indispensables lors d’une création d’entreprise ou d’une reprise d’entreprise. Ils interviennent de manière décisive à différents niveaux notamment dans les missions ayant un rapport avec les cadres juridiques, fiscal et social. En effet, le comptable Bruxelles ou l’expert-comptable détermine la forme juridique la plus adaptée au projet de création ou de reprise d’entreprise. Il est également apte à définir le régime fiscal le plus approprié à la structure. Sur le plan fiscal, il sait comment optimiser chaque opération. Il aide le dirigeant à définir son statut social et à déterminer le mode de financement des besoins générés par le projet.

En outre l’expert issu du cabinet comptable Bruxelles est un conseiller efficace en matière d’accompagnement dans la préparation d’un business plan. Il peut aider le ou les dirigeants à établir l’intégralité des formalités juridiques obligatoires pour une création d’entreprise.

Hormis ces rôles, on peut confier à un expert-comptable la réalisation de missions particulières dont notamment l’évaluation du patrimoine affecté d’une EIRL.

Mission du cabinet comptable dans une entreprise en activité

La principale mission qu’on confie à un comptable ou expert-comptable Bruxelles est la tenue de la comptabilité.

C’est la taille de l’entreprise cliente qui définit la nécessité ou non de faire appel à un cabinet comptable Bruxelles. En effet, si elle est non soumise au régime de la micro-entreprise, elle n’est donc ni une micro-BIC, ni une micro-BNC ni un professionnel déclaré auto-entrepreneur, il doit tenir une comptabilité. Dans ce cas, la comptabilité doit être soit sous-traitée entièrement soit partiellement à un cabinet comptable ou à un expert-comptable indépendant.

L’intégralité des tâches confiées à l’expert sera définie et actée dans une lettre de mission. Si ce dernier œuvre à titre principal une mission d’ordre comptable, il est autorisé à :

  • Prendre en main les bulletins de paie,
  • Faire la déclaration des charges sociales,
  • Conseiller le client en matière sociale,
  • Fournir des examens juridiques et rédiger des actes.