Des policiers poursuivent un duo coupable de vols de petites culottes

Un homme et une femme âgés d’une trentaine d’années ont été poursuivis sur plusieurs kilomètres par les policiers de Romans-sur-Isère. Ils ont été interpellés à proximité du rond point qui se situe entre l’avenue Louis Saillant et l’avenue Berthelot. La poursuite entre les policiers et le duo a commencé depuis le centre ville.

Des sous vêtements d’une valeur d’environ 1200 euros

Le couple a commencé à être suspecté par les policiers, car ces derniers ayant été prévenus d’un duo qui se livrait à des vols dans les magasins de sous vêtements. La majeure partie des larcins avait eu lieu dans des magasins du centre ville. Le nombre de plaintes déposées ont fait douter à la police que le couple s’était rendu dans neuf magasins.

Ils ont réussi à subtiliser un ensemble de sous vêtements dont la valeur totale était estimée à environ 1200 euros. Ils arrivaient à subtiliser les marchandises sans être remarqués, car ayant à leur disposition un sac qui pouvait leur permettre de déjouer les systèmes antivols. Le duo se gardait cependant de faire des passages dans les magasins qui disposaient de systèmes antivols Apro.

La raison des cambriolages expliquée lors de leur garde à vue

Lors de leur période de garde à vue, l’homme et la femme ont tenté d’expliquer ce qui les a poussés à commettre ces vols. Ils ont en effet fait savoir qu’ils venaient de Marseille et étaient en route pour passer un week-end en amoureux en Savoie. C’est quand ils ont fait une escale à Romans qu’ils ont décidé de faire gratuitement le plein en sous vêtements.

Les policiers qui étaient à leur poursuite depuis un moment ont fini par retrouver leurs traces. Le couple, qui disposait d’une voiture conduite par l’homme, n’a pas voulu se rendre si facilement. Il a donc tenté de semer les policiers sans prendre en conséquence les risques qu’il prenait.

Les mis en cause remis en liberté

Le couple a été gardé en vue dans les geôles romanaises où ils ont passé la nuit. C’est après cette période de garde à vue qu’ils ont été remis en liberté. Ils sont cependant convoqués à une date ultérieure, car ayant été reconnu coupables des délits de vols, de refus d’obtempérer, et de mise en danger de la vie d’autrui.

Le procès se tiendra devant le tribunal correctionnel de Valence. Ils pourront bénéficier d’une peine de prison avec sursis, ou d’une peine d’emprisonnement réduite.