Sign in / Join

Les complexes intimes des femmes

Nous savons que de nombreuses femmes ne se trouvent pas assez jolies. Ce que nous ignorons par contre, c’est que la source de leurs complexes peut aller bien au-delà du visage, des fesses ou encore de la poitrine. En effet, certaines gênes peuvent relever véritablement de l’ordre de l’intime et aller jusqu’à poser des problèmes relationnels dans le couple et une baisse de l’envie sexuelle.

L’augmentation de la taille des lèvres

Au fil du temps et des grossesses, certaines parties du corps ont tendance à se détendre. Les petites lèvres en font partie. Cela peut donner un petit côté disgracieux à première vue. Certaines femmes n’osent plus se déshabiller devant leurs compagnons, ou évitent les rapports intimes à cause de cela. Aujourd’hui, il est possible d’y remédier en ayant recours à une Nymphoplastie. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui permet de raccourcir cette partie du corps.

Lire également : Eco Environnement : l’expert des prestations en énergie renouvelable!

Le manque de tonicité du périnée

Toujours pour les mêmes raisons, le périnée qui est un muscle situé près du vagin perd de la tonicité. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on recommande aux jeunes mamans de rééduquer cette zone après un accouchement. Avoir un périnée distendu entraîne des incontinences et plus rarement des prolapsus (descente d’organes). Certaines femmes peuvent avoir une perte de plaisir qui entraîne une baisse du désir qui peut nuire à l’harmonie du couple.

L’épaisseur du mont de Vénus

Lorsque l’on prend un peu de poids, l’une des zones sur laquelle s’accumule la graisse et dont on parle assez peu est le mont de Vénus. On le voit très bien dans les peintures de maîtres, car à l’époque l’embonpoint était de rigueur chez les femmes. Aujourd’hui, cette protubérance est considérée comme très inesthétique et les patientes souhaitent de plus en plus y remédier en ayant recours à la chirurgie esthétique. Un léger acte de liposuccion suffit à régler généralement le problème.

A voir aussi : Les légumes et fruits bio : une vraie tendance