Sign in / Join

Devenir coach professionnel : les compétences clé à retenir.

Il importe de rappeler que le coaching professionnel n’est pas une séance de thérapie où il est question de soulager des souffrances individuelles du passé. Il s’agit d’encourager le coaché à faire usage de tout son potentiel afin de réaliser efficacement ses projets. Le coaching d’entreprise, comme son nom l’indique traite des questions autour du monde des affaires. À moins que vous n’envisagiez d’en faire un passe-temps, des connaissances ou du moins des notions entrepreneuriales sont essentielles dans l’exercice du métier de coach d’entreprise.

Des aspirations pour  le métier de coach d’entreprise ? Essayons de voir ensemble les compétences clé du processus de coaching.

A lire aussi : Avantages et inconvénients de la voiture

Inscrire le coaching dans un cadre déontologique.

Un coach d’entreprise digne de ce nom doit travailler dans le cadre déontologique des normes professionnelles mises en place par des associations de coach. En d’autres termes, il se doit de respecter les directives déontologiques, les normes ainsi que le code de conduite de ces associations. Il devra aussi communiquer de manière claire les différences entre le coaching et d’autres types de relations d’accompagnement tels que le mentorat, le conseil et la psychothérapie. Un coach professionnel apprend à reconnaître les limites de ses compétences, le cas échéant conférer le client à d’autres professionnels.

A découvrir également : Le silence radio : est-ce le seul moyen de récupérer son ex ?

Il est également important d’établir un contrat juste, clair et efficace qui puisse s’appliquer dans le cadre organisationnel. Cela permettrait de déterminer la nature de la relation coach-client (rôles, responsabilités, limites). Le contrat rappelle les objectifs du coaching, les modalités d’évaluation, le nombre de séances, l’accompagnement intersession, les conditions d’interruption et le tarif prévu. Ce document doit préciser les règles de confidentialité et clarifier la procédure de prise de note du coach tout au long des sessions. Grâce au contrat de coaching, vous pourrez alors bien vérifier que votre parcours et votre style de coaching soient bien adéquats avec les besoins et attentes du client.

Développer la relation de coaching d’affaires.

Pour que le processus de coaching professionnel soit réussi, le coach est tenu d’établir un cadre de confiance et de respect mutuel. Pour ce faire, il devra démontrer un intérêt réel pour la demande du client, les conditions de son bien-être et ses objectifs de réussite. Apprenez à exprimer une solide conviction envers le potentiel de développement de la personne coachée. Travaillez sans relâche afin de cultiver une communication honnête avec le client, car c’est en gagnant sa confiance que vous allez faire parler de vous (en bien). Respectez vos engagements et n’hésitez pas à encourager le client à essayer de nouveaux défis tout en lui apportant votre soutien.