Inondations : 5 départements en vigilance orange

Les fortes intempéries de ces derniers jours a poussé les services météorologiques de la France à placer 5 départements du Sud-Ouest en vigilance orange. En effet, météo France précise que la propagation des crues hivernales engendre d’importantes hausses des cours d’eau dans le sud-ouest de la France. Du coup, il est impératif de se renseigner avant d’effectuer tout déplacement dans les 5 départements placés sous vigilance orange.

Le respect des consignes

Avec la hausse significative des cours d’eau, il est recommandé de respecter certaines consignes de circulation afin d’assurer votre sécurité. Si vous habitez dans une zone potentiellement inondable, il est conseillé de rester prudent lors de vos déplacements et surtout de respecter les déviations. Il ne faut en aucun cas s’engager à pied ou en voiture sur une route immergée. Il est par ailleurs recommandé de protéger certains biens susceptibles d’être endommagés et surtout de rester vigilant par rapport à la montée du niveau de l’eau.

Plusieurs centaines de foyers sans électricité

Pour ces 5 départements (la Gironde, Les landes, le Gers, les Pyrénées Atlantique et les hautes Pyrénées), des vents violents sont attendus avec des rafales de plus de 100 km/h à l’intérieur des terres. Cette tempête accompagnée par des inondations a d’ailleurs privé d’électricité plus de 5000 abonnés. Les services d’ERDF ont déployé de larges moyens, notamment des pompe submersible flygt afin que cette situation ne se prolonge. Du coup, plus de 3000 foyers ont retrouvé l’usage de leur système électrique en seulement une journée. Les 2000 autres étant obligés d’attendre que le niveau d’alerte baisse. Au total, c’est plus d’une centaine de professionnels de la ERDF qui ont été mobilisés pour intervenir en cas d’urgence.

Après la tempête : quelles analyses ?

Après les 3 premiers jours de tempête, les dégâts enregistrés étaient peu nombreux. Il est seulement à déplorer les très importantes chutes d’arbres et de branches dues aux vents violents. Concernant les principaux dégâts enregistrés, la chute d’un arbre a par exemple endommagé une caténaire dans la localité de Vannes dans le Morbihan. Ce qui avait causé une immobilisation pendant plus de 4 heures du TGV reliant Paris à Quimper. D’ailleurs, 2 autres TGV ont été immobilisés de force au niveau de la gare en raison de l’intervention des agents de la SNCF. Dans tous les départements concernés par ces inondations, la vitesse de circulation avait été limitée à 50 km/h avec la force des vents.