Le secret d’une photographie architecture réussie

Obtenir des photos plus expressives est sans doute l’objectif de chaque photographe d’architecture. Or, c’est un travail extrêmement difficile qui nécessite notamment une grande imagination, de la créativité et un grand sens d’improvisation. Pour réussir sa photographie d’architecture, on vous livre tous les secrets et pas qu’un seul.

Maitriser la lumière

Étant donné qu’il s’agit d’une prise en photo extérieure, un photographe architecture doit toujours aller au-devant des contraintes liées à la luminosité. Il faut donc maitriser les contrastes, les textures, les ombres et les reflets issus de la lumière. La meilleure façon de gérer la lumière est donc de tester toutes les expositions en usant du lightroom et du bracketing. Outre cela également, il est important d’opter pour une prise en grand-angle. Cela mettra d’autant plus en valeur la vue panoramique du bâtiment. Quoi qu’il en soit, ce travail nécessite de la pratique donc gare aux amateurs !

Lire également : Quelle calculatrice scientifique utilisée au collège et au lycée ?

Gérer les aléas de la prise en vue

Il s’agit ici des aléas météorologiques qu’il faut à tout prix maitriser. Un vrai photographe architecture se doit en réalité de réaliser des photos par tous temps et sans exception : neige, beau temps, vent, nuageux. En fonction du temps qu’il fait, il doit donc se montrer plus créatif et force d’improvisation. Ce sera une belle manière de concevoir des photos expressives. Et pour assurer la prise en photo d’un bâtiment dans tous ces aspects, il faut s’assurer d’être bien équipé.

Créer une petite déformation à l’architecture

On parle ici d’une déformation qui n’a rien à voir avec le traitement d’image. Il s’agit des reflets donnés par les fenêtres, les rues, les flaques… pouvant jouer sur la déformation du bâtiment et bien sûr, s’il s’agit d’un bâtiment avec des baies vitrées. Cela va donc donner un résultat plus spectaculaire à l’image. Toutes les postures sont donc permises à condition qu’on travaille bien sur la déformation. Mais attention tout de même à ne pas trop tomber dans l’extrême. Voilà donc l’intérêt de faire appel au service d’un photographe architecture.

A découvrir également : Lyon : il tente d’abattre son ancien beau-frère dans un parking

Faites-le traverser le temps

Cela reste un petit plus également pour donner un sens à sa photographie et cela doit se faire en fonction de la demande bien sûr. S’il s’agit par exemple d’un vieux bâtiment de haut intérêt, ou d’un monument intégrant le patrimoine mondial de l’UNESCO, l’objectif sera donc de créer un effet rétro aux images afin de mettre en avant toute son authenticité. Un bon photographe architecture saura donc comment ajouter de l’ambiance à chacun de ses œuvres.