Tout savoir sur la traduction assermentée certifiée et officielle

La traduction assermentée peut être définie comme étant une traduction réalisée par un traducteur qui a prêté serment auprès d’un Tribunal. C’est le genre de traduction que l’on peut exiger dans le cadre de dossiers internationaux, ou à l’usage du gouvernement. Elle est donc différente de la traduction simple. Il faut savoir que certaines traductions ont des enjeux beaucoup plus importants que d’autres. Le fait de confier le travail à des spécialistes représente l’unique moyen d’éviter au mieux les risques d’erreurs et de malentendus.

Pourquoi effectuer une traduction certifiée ?

La traduction certifiée est une traduction effectuée par un traducteur assermenté. C’est le genre de traduction que l’on caractérise comme officielle. Lorsqu’il est question de documents importants, les enjeux deviennent également tout aussi importants. C’est le cas par exemple lorsque la personne désire ouvrir une filiale à l’étranger, ou qu’elle souhaite effectuer une opération à l’étranger. C’est aussi le cas pour les documents utilisés en cour, ou destinés au gouvernement. Dans ces conditions, le fait de faire appel à un traducteur assermenté semble indispensable. Ce dernier devra apposer son cachet, ainsi que sa signature, sur la traduction et sur l’original dans le but de certifier la conformité de la traduction avec l’original. Pour plusieurs raisons, il est possible qu’une traduction certifiée soit obligatoire. Afin d’être parfaitement fixé, l’idéal serait de s’adresser à un tribunal ou à une administration pour savoir si ce type de traduction est nécessaire.

Bien se renseigner avant d’effectuer une traduction certifiée

Il faut toujours prendre la peine de bien se renseigner avant de vouloir faire une traduction assermentée. Vous devez savoir que le prix et le délai de réalisation de la traduction certifiée diffèrent en fonction d’un certain nombre de critères. Étant donné qu’il ne s’agit pas d’une traduction simple, les délais peuvent devenir très importants et bien sûr, le prix est toujours plus élevé qu’une traduction non certifiée. Les traducteurs devront traduire le contenu, mais il leur incombe aussi de veiller au respect des champs, les lignes, les bordures, l’espacement, etc. Vous devez aussi vous renseigner sur les requis. Selon le pays où vous habitez, les données peuvent changer. Encore une fois, prenez donc le temps de bien vous informer sur la traduction officielle avant de vouloir la faire. La traduction certifiée est toujours reconnue comme un document officiel par les tribunaux, mais aussi par l’administration.