Quand un employé ne se présente pas au travail ?

Vous voulez être viré. Nous vous recommandons de ne pas vous présenter de rapport à votre poste de travail pour lancer une procédure. Info ou Intox ? Est-ce que ça marche tout le temps ? Georges Meyer, avocat spécialisé en droit du travail, démêle la vérité du faux. réponses d’Yves Deloison à France Info . Écoutez les

Vous rêvez de quitter votre entreprise parce que vous ne pouvez plus la connaître ou parce que vous envisagez de changer ou de façonner votre travail. Mais en attendant de récupérer, il est important que vous receviez des allocations de chômage. Donc, vous ne pouvez pas démissionner et votre employeur ne veut pas entendre parler d’une rupture conventionnelle. La situation peut durer éternellement. Cependant, certains soutiennent qu’il existe une solution : ne vous rendez plus sur votre lieu de travail. Une fois votre absence constatée, l’employeur suivrait une procédure pour vous congédier. Et tout est fait ?

A lire en complément : Qui est considéré comme parent isolé ?

Approche

Pour George Meyer, l’employé qui ne vient plus au travail se trouve dans une situation d’abandon ou d’absence injustifiée. L’employeur ne peut en aucun cas considérer l’employé comme une démission. « La démission se caractérise par une manifestation claire et sans équivoque, ce qui n’est pas le cas ici ». Premier épisode d’absence, la rémunération est suspendue parce que « pas de travail, pas de salaire ». D’un autre côté, il s’agit d’une faute qui peut être sanctionnée par le licenciement. Toutefois, l’employeur doit d’abord envoyer une lettre recommandée accompagnée d’un accusé de réception indiquant sans raison l’absence de l’employé depuis cette date. Il doit demander la justification de cette absence. Si l’employé ne se manifeste pas et ne donne pas d’explication ou de justification, l’employeur peut faire un d’envoyer la deuxième mise en demeure ou de mettre fin immédiatement à la procédure pour faute grave.

A lire aussi : Quel cadeau pour un homme de 43 ans ?

conditions

Ce type de licenciement ne coûte rien à l’employeur. Sa seule obligation : verser à l’employé le paiement dû de l’indemnité de congé payé. La société quittera donc immédiatement l’entreprise sans préavis. Pas de licenciements pour l’employé. Ce qui peut représenter une perte de profit importante pour les employés ayant une ancienneté. Un autre inconvénient est lorsque vous obtenez un nouvel emploi et que le recruteur décide d’appeler votre ancien employeur : « Il est peu probable qu’il vous promeut bien ». D’autre part, une fois le contrat rompu, vous pouvez bénéficier des avantages du bureau de l’emploi.

Pas de salaire ou d’allocation

Si vous ne vous rendez pas à votre poste de travail, cela peut être considéré Prouvez une façon radicale d’accélérer votre départ de l’entreprise en assurant des prestations de chômage. Mais attention, cela ne fonctionne pas à chaque fois : l’employeur peut décider de ne pas vous licencier. « Nous entrerons alors dans une sorte de no man’s land. Le contrat n’est pas rompu, l’employé reste intégré dans la main-d’œuvre de l’entreprise, qui, d’autre part, cesse de le payer. « Par conséquent, vous n’avez pas de référence professionnelle ou de certificat pour vous inscrire auprès de Pôle Emploi.

Solution alternative

Et cela peut prendre beaucoup de temps. « Cependant, ce n’est pas le conseil que nous donnons à l’employeur. S’il ne rompt pas le contrat après un an ou deux, il lui sera difficile de trouver un motif valable de congédiement sans agir au préalable. » Il est donc préférable pour vous d’essayer une pause conventionnelle. Ce qui est plus sûr, c’est que vous pouvez fournir des services qui correspondent au moins à l’indemnité de départ et à l’allocation de chômage. Mais c’est l’employeur qui a la main. « Il peut dire à l’employé que s’il veut partir, il doit simplement prendre ses responsabilités et démissionner. Donc, avant de prendre des mesures, vous devriez peser les avantages et les inconvénients afin de ne pas être pris au piège.

Écoutez les réponses d’Yves Deloison surFranceInfo . Si vous avez des questions, des commentaires et, bien sûr, des solutions pour quitter l’entreprise sans retrait, envoyez vos messages à anyforchanger.com, nous vous enverrons.