Composer une bonne mélodie grâce à la maîtrise du solfège

C’est assez fascinant de voir qu’une chanson ou un morceau de musique peut traverser de génération en génération. C’est le cas des œuvres des Beatles ou bien de Mozart et Schuman. Comment ces grands musiciens ont-ils pu réaliser de telles créations ? Si certains ont du talent inné, d’autres sont devenus de vrais prodiges de la musique grâce aux fruits de leurs efforts et à leur persévérance au travail. Si vous voulez aussi composer une bonne mélodie qui restera graver à jamais dans la tête et dans le cœur de ceux qui l’écoutent, il faut prendre des cours de solfège.

A quoi sert le solfège dans la composition ?

Croire qu’en ayant du don pour la composition, on n’a plus besoin d’apprendre le solfège est une erreur.  En fait, composer c’est comme résoudre un problème de mathématiques. C’est grâce à une suite de bon raisonnement qu’on peut trouver la solution. Afin de pouvoir bien raisonner, il faut d’abord connaître les règles et les formules. Pour réaliser une œuvre musicale dans les règles de l’art, il faut bien sûr user de son talent en créant une belle mélodie dans sa tête.  Mais savoir les règles et les techniques, c’est aussi indispensable si vous voulez composer rapidement. La connaissance des accords peut effectivement faciliter la tâche d’un compositeur surtout lorsqu’il est en panne d’inspiration. Il lui suffit de penser à la suite logique des harmonies déjà en place pour finir le travail. A en tenir compte, le solfège constitue un atout extraordinaire pour un compositeur.

Comment concevoir une œuvre musicale ?

Romance, balade, marche… peu importe le type de mélodie qui trotte dans votre tête, il faut la jouer sur un instrument ou bien la mettre sur papier pour ne pas la perdre. Cette première écriture servira de thème principal. La prochaine étape, c’est de l’analyser afin de bien définir la tonalité idéale. Le compositeur doit aussi choisir les accords adéquats en tenant compte du rythme et du genre musical. S’il s’agit d’une chanson triste et mélancolique à jouer de façon douce et lente par exemple, il est préférable d’opter pour les accords mineurs. En revanche, s’il s’agit d’un morceau joyeux qu’il faut jouer avec dynamisme, on peut opter pour les accords majeurs. Tout cela est à indiquer sur la partition.

Comment réaliser une œuvre unique et intemporelle ?

Evidemment, la qualité de la mélodie est importante dans la composition. C’est elle qui va attirer tout de suite l’attention des auditeurs. Mais, votre capacité à l’améliorer en usant de votre expertise en matière de théorie musicale est tout aussi indispensable. Pour qu’une œuvre musicale puisse toucher le cœur des auditeurs, il faut qu’elle mette en valeur un thème précis et qu’elle dégage une certaine émotion. Si elle parle d’amour par exemple, elle doit rendre ce qui l’écoute très romantique. Si elle parle de tristesse ou de nostalgie, elle doit faire pleurer les auditeurs. Pour cela, il faut que vous utilisiez les bonnes nuances. Certes, le talent de l’interprète est indispensable. Mais si l’œuvre est de qualité, elle peut tout de suite conquérir les auditeurs et aussi résister au temps.